Le 25 mai, un seul jour, un seul tour pour élire vos députés européens

head

Strasbourg, le 15 avril 2014

Cher(e)s camarades, Cher(e)s ami(e)s,

Vous vous êtes mobilisés et avez donné partout le meilleur de vous même pour gagner les élections municipales dans un contexte national très difficile. Malgré tous nos efforts et d’excellents bilans, le ressac électoral a été rude pour nous tous, que nous ayons connu des pertes ou que nous l’ayons emporté. Les électeurs ont voulu exprimer au gouvernement leur désaccord et nous en avons subi la sanction.

Pourtant, il y a un paradoxe à ce vote : c’est la droite et l’UMP qui ont gagné, c’est-à-­dire ceux qui au niveau européen ont imposé des politiques d’austérité que les français ne veulent pas et de plus, après nous avoir laissé une dette insoutenable. Ils ont refusé la mise en oeuvre d’une politique de relance économique par l’investissement à partir des facteurs de croissance durable, réponse à la crise que nous avons préconisée pendant tout le mandat écoulé.

Le 25 mai, nous avons la chance unique de pouvoir apporter notre réponse aux français avec l’élection de Martin Schulz à la présidence de la Commission européenne. Et avec la majorité au Parlement européen, nous pourrons traduire dans les faits notre volonté de réorienter l’Union européenne et d’en faire notre Europe.

Une Europe centrée sur la priorité de l’emploi et surtout de l’emploi des jeunes, sur la ré-­‐ industrialisation et la transition énergétique, sur le renforcement de la recherche, du développement et de l’innovation. Nous faisons de la lutte contre le dumping social et de la relance économique de nos territoires urbains et ruraux des thèmes forts pour notre campagne dans le Grand Est, avec bien sûr la dimension transfrontalière que nous voulons donner à l’ensemble de nos propositions.

Nous vous invitons à nous rejoindre et à nous soutenir dans une belle campagne européenne que nous voulons mener avec vous. Car c’est vous qui serez l’atout de ce scrutin, puisqu’il s’agit de mobiliser nos électeurs pour bénéficier de leurs suffrages et de leur confiance.

Dans cette campagne, nous serons concrets et compréhensibles pour montrer que l’Europe est intimement liée au quotidien de nos concitoyens. Ne laissons pas la part belle à ceux qui apportent les mauvaises réponses par l’austérité ou les autres qui veulent liquider la France en sortant de l’Union européenne. Affirmons notre choix progressiste de la primauté des droits sociaux sur les libertés économiques, de la régulation et de la lutte contre l’évasion fiscale et la spéculation financière, pour la justice fiscale et le juste échange.

Ainsi, cher(e)s camarades, nous devons nous battre tous ensemble pour créer une dynamique d’espoir pour nos concitoyens. Notre liste est depuis le 7 avril sur le terrain, à la rencontre des militants, des citoyens et des acteurs socio-­‐économiques et l’accueil est bon. Notre objectif est de vous retrouver sur l’ensemble de la circonscription. Aussi, je vous invite d’ores et déjà à nous rejoindre lors de nos différents meetings et évènements. Dès le 17 avril à Paris pour le lancement officiel de la campagne des européennes, le 13 mai à Metz, le 15 mai à Dijon, le 16 mai à Forbach avec Martin Schulz, le 21 mai à Strasbourg et le 22 mai à Toul.

Chers camarades, soyons fort(e)s de nos valeurs et convictions et unissons-­‐nous pour réussir notre campagne d’ici le 25 mai. Nous savons que nous pouvons compter sur vous comme vous, vous pouvez compter sur nous !

Catherine Trautmann et Edouard Martin

1 million de messages pour dire notre Europe